A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...

Publié le par La Librairie des Enfants

Dans Konnichiwa, Martin ! un petit français reçoit un matin une lettre venue du Japon, dans le cadre d'un échange de correspondants entre écoles. À travers cette lettre qu'il ne peut pas déchiffrer, le petit garçon s'évade, rêve et fait la découverte de ce pays si loin du sien et qu'il ne connaît pas. Dans Salut, Hikaru ! une élève japonaise rédige une lettre à un correspondant français, aidée de sa grand-mère qui connaît bien ce pays et l'aime beaucoup. Elle aussi voit ses pensées s'évader vers ce pays, si loin du sien. Gilles Abier, Antoine Dole, éditions du Rouergue.

Dans Konnichiwa, Martin ! un petit français reçoit un matin une lettre venue du Japon, dans le cadre d'un échange de correspondants entre écoles. À travers cette lettre qu'il ne peut pas déchiffrer, le petit garçon s'évade, rêve et fait la découverte de ce pays si loin du sien et qu'il ne connaît pas. Dans Salut, Hikaru ! une élève japonaise rédige une lettre à un correspondant français, aidée de sa grand-mère qui connaît bien ce pays et l'aime beaucoup. Elle aussi voit ses pensées s'évader vers ce pays, si loin du sien. Gilles Abier, Antoine Dole, éditions du Rouergue.

"J’ai les mains moites. J’ai beau les frotter à plat sur mon jean, elles suent, elles suintent. Je ne suis pas quelqu’un qui transpire pourtant. Je peux danser une heure, courir vingt minutes, buller sous deux couettes, je reste au sec. Ça énervait mon frère d’ailleurs. Mon côté "poupée de porcelaine", comme il disait, jamais chiffonnée. Le teint frais. La tenue impeccable. Une vraie princesse, quoi ! Mais ça, c’était avant. C’était quand il était encore vivant. Aujourd’hui, j’ai le nez percé, le regard fatigué et le vide au ventre." Je sais que tu sais, Gilles Abier, éditions Talents hauts.

"J’ai les mains moites. J’ai beau les frotter à plat sur mon jean, elles suent, elles suintent. Je ne suis pas quelqu’un qui transpire pourtant. Je peux danser une heure, courir vingt minutes, buller sous deux couettes, je reste au sec. Ça énervait mon frère d’ailleurs. Mon côté "poupée de porcelaine", comme il disait, jamais chiffonnée. Le teint frais. La tenue impeccable. Une vraie princesse, quoi ! Mais ça, c’était avant. C’était quand il était encore vivant. Aujourd’hui, j’ai le nez percé, le regard fatigué et le vide au ventre." Je sais que tu sais, Gilles Abier, éditions Talents hauts.

A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...
A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...
A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...
A la découverte des auteurs du Salon... Petit tour du côté de chez Gilles Abier...

Petit, mince et palot, Elias a 13 ans mais en paraît 10. Il passe son temps à s’inventer des histoires, des aventures extraordinaires qu’il griffonne ensuite dans un cahier : il a déjà traversé la Manche à la nage, a été disque de Platine, participe à des compétitions nationales de judo… Ses parents sont séparés et il vit la plupart du temps avec sa mère et son nouveau compagnon, un certain Franck qu’il n’apprécie pas beaucoup. Mais depuis quelque temps, la vie d’Elias change. Non seulement il rêve qu’il vole, littéralement, comme un oiseau, mais en plus tout doucement son corps se transforme en celui d’un corbeau. Les pieds d’abord, la voix, le visage, sans oublier sa peur soudaine et irrationnelle des chats. Mais Elias ne veut pas que sa mère et ses meilleurs amis, Mathilde et Milo, s’en aperçoivent… Alors, hallucination ou réelle transformation ? La fin, totalement inattendue, révélera une vérité tragique…

Un jour il m'arrivera un truc extraordinaire, Gilles Abier, La joie de lire.

Pour en savoir plus sur Gilles Abier, rendez-vous au Salon ou sur son site internet.

Publié dans Animations

Commenter cet article