Au Salon avec Yves Grevet...

Publié le par La Librairie des Enfants

Cette semaine, il y a un nouveau dans la classe. Il a l’air gentil… et un peu bizarre, aussi ! En classe, Manon a un nouveau voisin. Il s’appelle Henri. La maîtresse a dit qu’il venait de très loin. Il plaît bien à Manon, avec son air de venir de la Lune. Mais au fil de la journée, la petite fille se rend compte que rien ne se passe vraiment comme d’habitude. Et si Henri avait des pouvoirs… extraordinaires ? Découvrez avec Manon l'étendue des pouvoirs d'Henri dans différentes aventures, toujours tendres et savoureuses...

Cette semaine, il y a un nouveau dans la classe. Il a l’air gentil… et un peu bizarre, aussi ! En classe, Manon a un nouveau voisin. Il s’appelle Henri. La maîtresse a dit qu’il venait de très loin. Il plaît bien à Manon, avec son air de venir de la Lune. Mais au fil de la journée, la petite fille se rend compte que rien ne se passe vraiment comme d’habitude. Et si Henri avait des pouvoirs… extraordinaires ? Découvrez avec Manon l'étendue des pouvoirs d'Henri dans différentes aventures, toujours tendres et savoureuses...

Au Salon avec Yves Grevet...
Au Salon avec Yves Grevet...
Au Salon avec Yves Grevet...
Yves Grevet, c'est aussi l'un des auteurs de l'aventure U4 qui a fait grand bruit cet automne et que nous avons adoré... Pour mémoire, un virus s'étend sur la terre et seuls les adolescents et quelques adultes lui résistent... Le chaos règne, et quatre adolescents, adeptes d'un jeu de rôle vont répondre à l'appel du maître du jeu, tenter de rejoindre Paris pour se retrouver à un rendez-vous fixé par ce dernier pour tenter de sauver le monde... Ici, Yves Grevet nous raconte le parcours de Koridwen... « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. » Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.Yves Grevet, c'est aussi l'un des auteurs de l'aventure U4 qui a fait grand bruit cet automne et que nous avons adoré... Pour mémoire, un virus s'étend sur la terre et seuls les adolescents et quelques adultes lui résistent... Le chaos règne, et quatre adolescents, adeptes d'un jeu de rôle vont répondre à l'appel du maître du jeu, tenter de rejoindre Paris pour se retrouver à un rendez-vous fixé par ce dernier pour tenter de sauver le monde... Ici, Yves Grevet nous raconte le parcours de Koridwen... « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. » Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.
Yves Grevet, c'est aussi l'un des auteurs de l'aventure U4 qui a fait grand bruit cet automne et que nous avons adoré... Pour mémoire, un virus s'étend sur la terre et seuls les adolescents et quelques adultes lui résistent... Le chaos règne, et quatre adolescents, adeptes d'un jeu de rôle vont répondre à l'appel du maître du jeu, tenter de rejoindre Paris pour se retrouver à un rendez-vous fixé par ce dernier pour tenter de sauver le monde... Ici, Yves Grevet nous raconte le parcours de Koridwen... « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. » Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.Yves Grevet, c'est aussi l'un des auteurs de l'aventure U4 qui a fait grand bruit cet automne et que nous avons adoré... Pour mémoire, un virus s'étend sur la terre et seuls les adolescents et quelques adultes lui résistent... Le chaos règne, et quatre adolescents, adeptes d'un jeu de rôle vont répondre à l'appel du maître du jeu, tenter de rejoindre Paris pour se retrouver à un rendez-vous fixé par ce dernier pour tenter de sauver le monde... Ici, Yves Grevet nous raconte le parcours de Koridwen... « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. » Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

Yves Grevet, c'est aussi l'un des auteurs de l'aventure U4 qui a fait grand bruit cet automne et que nous avons adoré... Pour mémoire, un virus s'étend sur la terre et seuls les adolescents et quelques adultes lui résistent... Le chaos règne, et quatre adolescents, adeptes d'un jeu de rôle vont répondre à l'appel du maître du jeu, tenter de rejoindre Paris pour se retrouver à un rendez-vous fixé par ce dernier pour tenter de sauver le monde... Ici, Yves Grevet nous raconte le parcours de Koridwen... « Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. » Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

Yves Grevet est également l'auteur de Meto, une trilogie exaltante, minutieusement construite, qui enflamme les critiques comme les lecteurs... Ecoutez Yves Grevet lui-même vous présenter Meto...Yves Grevet est également l'auteur de Meto, une trilogie exaltante, minutieusement construite, qui enflamme les critiques comme les lecteurs... Ecoutez Yves Grevet lui-même vous présenter Meto...Yves Grevet est également l'auteur de Meto, une trilogie exaltante, minutieusement construite, qui enflamme les critiques comme les lecteurs... Ecoutez Yves Grevet lui-même vous présenter Meto...

Yves Grevet est également l'auteur de Meto, une trilogie exaltante, minutieusement construite, qui enflamme les critiques comme les lecteurs... Ecoutez Yves Grevet lui-même vous présenter Meto...

Noé Petit, vit à la campagne avec ses parents, est souvent seul et s'ennuie un peu. Un soir, un coup de téléphone du commissariat central lui annonce la mort d'un certain Armand Petit. Le père de Noé lui parle alors pour la première fois de ce frère aîné dont il a été très proche, mais qui vivait depuis quinze ans comme un clochard. Épris " de liberté, d'aventures et de prochains départs ", toujours " ailleurs " où qu'il soit, Armand survivait grâce à la poésie. En se laissant porter à son tour par les poètes qu'il aimait, Noé va tenter de comprendre cet homme à la dérive qui répétait,comme pour s'en convaincre cette phrase de Boris Vian : " Un jour, il y aura autre chose que le jour."

Noé Petit, vit à la campagne avec ses parents, est souvent seul et s'ennuie un peu. Un soir, un coup de téléphone du commissariat central lui annonce la mort d'un certain Armand Petit. Le père de Noé lui parle alors pour la première fois de ce frère aîné dont il a été très proche, mais qui vivait depuis quinze ans comme un clochard. Épris " de liberté, d'aventures et de prochains départs ", toujours " ailleurs " où qu'il soit, Armand survivait grâce à la poésie. En se laissant porter à son tour par les poètes qu'il aimait, Noé va tenter de comprendre cet homme à la dérive qui répétait,comme pour s'en convaincre cette phrase de Boris Vian : " Un jour, il y aura autre chose que le jour."

Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept ans. Lucen a peur de perdre celle qu’il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s’éloigner de lui. L’un d’eux, Gerges, s’apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre, Maurce, un groupe hors-la-loi. C’est l’heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence. Au même moment, dans des territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l’a élevée, injustement renvoyée par son père. Elle décide de tout tenter pour la retrouver. Dans le volume 2, Lucen est condamné à six mois de travaux forcés au sein de la forêt pourrissante, au terme desquels il sera exécuté par pendaison. Il découvre peu à peu les règles de vie des parias dans cet environnement clos et âpre, où l’air est si chargé de gaz qu’il est à peine possible de respirer. Au même moment, Firmie, seule et vulnérable, veut croire coûte que coûte au retour de son amoureux dont elle porte l’enfant. Elle sait que l’argent gagné par Lucen peut lui permettre de tenir quatre mois, cinq tout au plus. Mais bientôt Dimitr, qui lui loue l’appartement dans lequel elle se cache, lui propose un terrible marché...Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept ans. Lucen a peur de perdre celle qu’il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s’éloigner de lui. L’un d’eux, Gerges, s’apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre, Maurce, un groupe hors-la-loi. C’est l’heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence. Au même moment, dans des territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l’a élevée, injustement renvoyée par son père. Elle décide de tout tenter pour la retrouver. Dans le volume 2, Lucen est condamné à six mois de travaux forcés au sein de la forêt pourrissante, au terme desquels il sera exécuté par pendaison. Il découvre peu à peu les règles de vie des parias dans cet environnement clos et âpre, où l’air est si chargé de gaz qu’il est à peine possible de respirer. Au même moment, Firmie, seule et vulnérable, veut croire coûte que coûte au retour de son amoureux dont elle porte l’enfant. Elle sait que l’argent gagné par Lucen peut lui permettre de tenir quatre mois, cinq tout au plus. Mais bientôt Dimitr, qui lui loue l’appartement dans lequel elle se cache, lui propose un terrible marché...

Dans une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, les hommes sont contraints de pédaler ou de marcher sans cesse pour produire leur lumière. Comme l’espérance de vie y est courte, la loi impose aux adolescents de se marier et d’avoir un enfant dès l’âge de dix-sept ans. Lucen a peur de perdre celle qu’il aime, la rebelle Firmie, qui refuse de se plier à la règle. Il sent aussi ses meilleurs amis s’éloigner de lui. L’un d’eux, Gerges, s’apprête à rejoindre la milice qui terrorise les habitants, un autre, Maurce, un groupe hors-la-loi. C’est l’heure pour Lucen de faire des choix qui détermineront toute son existence. Au même moment, dans des territoires épargnés par la nox, la jeune Ludmilla ne se résigne pas au départ forcé de Martha, la gouvernante qui l’a élevée, injustement renvoyée par son père. Elle décide de tout tenter pour la retrouver. Dans le volume 2, Lucen est condamné à six mois de travaux forcés au sein de la forêt pourrissante, au terme desquels il sera exécuté par pendaison. Il découvre peu à peu les règles de vie des parias dans cet environnement clos et âpre, où l’air est si chargé de gaz qu’il est à peine possible de respirer. Au même moment, Firmie, seule et vulnérable, veut croire coûte que coûte au retour de son amoureux dont elle porte l’enfant. Elle sait que l’argent gagné par Lucen peut lui permettre de tenir quatre mois, cinq tout au plus. Mais bientôt Dimitr, qui lui loue l’appartement dans lequel elle se cache, lui propose un terrible marché...

Yves Grevet est né en 1961 à Paris. Il est marié et père de trois enfants. Il habite dans la banlieue est de Paris, où il enseigne en classe de CM2. Les thèmes qui traversent ses ouvrages sont les liens familiaux, la solidarité, la résistance à l’oppression, l’apprentissage de la liberté et de l’autonomie. La trilogie Méto, qui l’a fait connaître, a été récompensée par 13 prix littéraires. Avec Nox, un grand roman d’aventures en deux volets, il a plongé ses lecteurs dans un bien sombre futur. Tout en restant fidèle à ses sujets de prédilection, Yves Grevet s’essaie à tous les genres : récits de vie (C’était mon oncle !, Jacquot et le grand-père indigne), roman d’enquête (Seuls dans la ville entre 9 h et 10 h 30) ou de politique-fiction (L’école est finie), et même une histoire à lire et à jouer (Le Voyage dans le temps de la famille Boyau)...

Commenter cet article