Petit aperçu de l'univers de Séverine Thévenet

Publié le par La Librairie des Enfants

Petit aperçu de l'univers de Séverine Thévenet
Petit aperçu de l'univers de Séverine Thévenet
Ma grand-mère ou l'enfance dans un corps sage est un hymne aux grands-mères, à travers les yeux d'une petite fille qui parle de la sienne. C'est un hommage à la vie aussi. Le personnage de mamie Violette, si bien manipulé par Séverine Thevenet, prend véritablement corps sous l' il attentif du photographe belge Serge Gurtwirth.

Ma grand-mère ou l'enfance dans un corps sage est un hymne aux grands-mères, à travers les yeux d'une petite fille qui parle de la sienne. C'est un hommage à la vie aussi. Le personnage de mamie Violette, si bien manipulé par Séverine Thevenet, prend véritablement corps sous l' il attentif du photographe belge Serge Gurtwirth.

Petit aperçu de l'univers de Séverine Thévenet
Imagier de la langue des signes, avec un support artistique en vis à vis de photos d'enfants exprimant le mot défini. Les images présentées sont construites en double page signe-mot-image, dans un jeu de mise en scène ludique et artistique, à partir d'images produites par des enfants sourds. L'idée est de faire connaître la langue des signes à tous les enfants, et d'approcher leur univers via différentes sources.

Imagier de la langue des signes, avec un support artistique en vis à vis de photos d'enfants exprimant le mot défini. Les images présentées sont construites en double page signe-mot-image, dans un jeu de mise en scène ludique et artistique, à partir d'images produites par des enfants sourds. L'idée est de faire connaître la langue des signes à tous les enfants, et d'approcher leur univers via différentes sources.

Dans la collection Yapasphoto, un album avec les photos acidulées de Séverine Thévenet sur l'opposition j'aime/j'aime pas. Sorte d'inventaire de goûts et de dégoûts : le moyen idéal pour faire parler les enfants et les faire penser au-delà de ce qu'ils aiment ou pas. Car, dans «j'aime pas», il y a «j'aime» : «J'aime pas la salade», oui mais j'aime aller l'acheter au marché. Un livre malicieux qui se joue des affirmations trop péremptoires grâce à des photos aux couleurs pop pleines d'espièglerie.

Dans la collection Yapasphoto, un album avec les photos acidulées de Séverine Thévenet sur l'opposition j'aime/j'aime pas. Sorte d'inventaire de goûts et de dégoûts : le moyen idéal pour faire parler les enfants et les faire penser au-delà de ce qu'ils aiment ou pas. Car, dans «j'aime pas», il y a «j'aime» : «J'aime pas la salade», oui mais j'aime aller l'acheter au marché. Un livre malicieux qui se joue des affirmations trop péremptoires grâce à des photos aux couleurs pop pleines d'espièglerie.

Publié dans Animations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article