Au Salon.... Du côté de chez Gilles Bachelet

Publié le par La Librairie des Enfants

Aujourd’hui c’est le grand jour. Le chevalier de Ventre-à-Terre doit se rendre au combat contre son rival Corne-Molle. Mais avant de partir, cet escargot bien pressé doit régler quelques détails. Oh, trois fois rien ! Prendre son petit déjeuner, mettre à jour sa page Facebook, embrasser sa femme et ses enfants, délivrer une princesse, faire une petite partie d’échecs...  Arrivé sur le champ de bataille, c’est l’heure de déjeuner. Il est décidé que l’on reprendra le combat après un bon repas et une sieste réparatrice, mais le temps manque et on n’aime pas bâcler. Le rendez-vous est donc fixé au lendemain, histoire de faire les choses comme il faut. Le chevalier de Ventre-à-Terre rentre alors chez lui, pour revenir le jour suivant...

Aujourd’hui c’est le grand jour. Le chevalier de Ventre-à-Terre doit se rendre au combat contre son rival Corne-Molle. Mais avant de partir, cet escargot bien pressé doit régler quelques détails. Oh, trois fois rien ! Prendre son petit déjeuner, mettre à jour sa page Facebook, embrasser sa femme et ses enfants, délivrer une princesse, faire une petite partie d’échecs... Arrivé sur le champ de bataille, c’est l’heure de déjeuner. Il est décidé que l’on reprendra le combat après un bon repas et une sieste réparatrice, mais le temps manque et on n’aime pas bâcler. Le rendez-vous est donc fixé au lendemain, histoire de faire les choses comme il faut. Le chevalier de Ventre-à-Terre rentre alors chez lui, pour revenir le jour suivant...

Sans aucun doute, Charles Perrault, Hans Christian Andersen et les frères Grimm connaissaient des Autruches. Pourtant aucune d'entre elles ne figure dans un de leurs contes. Vous allez comprendre pourquoi.

Sans aucun doute, Charles Perrault, Hans Christian Andersen et les frères Grimm connaissaient des Autruches. Pourtant aucune d'entre elles ne figure dans un de leurs contes. Vous allez comprendre pourquoi.

Comme beaucoup de chats, mon chat passe son temps à dormir ou manger ou dormir. Il piétine mon travail et fait ses besoins à côté de sa litière. Ce qui est étrange, c'est qu'il ne retombe jamais sur ses pattes et craint les souris. C'est vraiment mon chat le plus bête du monde ! À moins que ce ne soit pas un chat ?

Comme beaucoup de chats, mon chat passe son temps à dormir ou manger ou dormir. Il piétine mon travail et fait ses besoins à côté de sa litière. Ce qui est étrange, c'est qu'il ne retombe jamais sur ses pattes et craint les souris. C'est vraiment mon chat le plus bête du monde ! À moins que ce ne soit pas un chat ?

À propos de son chat, Gilles est intarissable. Après Mon chat le plus bête du monde et Quand mon chat était petit, il nous livre avec bonne humeur et un brin d’ironie les nouvelles tribulations de cet animal, qui batifole dans la campagne et s’éprend de la chatte du voisin.

À propos de son chat, Gilles est intarissable. Après Mon chat le plus bête du monde et Quand mon chat était petit, il nous livre avec bonne humeur et un brin d’ironie les nouvelles tribulations de cet animal, qui batifole dans la campagne et s’éprend de la chatte du voisin.

Pourquoi le Lapin Blanc d'Alice au Pays des Merveilles est-il toujours en retard ?  Que fait-il en dehors de ses heures de service  au palais de la Reine de Cœur ?  Est-il marié ? A-t-il des enfants ?  À travers le journal de Madame le Lapin Blanc, son épouse, vous allez pénétrer dans l'intimité de sa petite famille,  faire connaissance avec sa progéniture  et découvrir la face cachée d'un pays  où l'on ne trouve pas que des merveilles...  Un trésor de détails loufoques et de clins d’œil amusés au célèbre conte de Lewis Caroll : l'humour de Gilles Bachelet nous enchante une fois de plus !

Pourquoi le Lapin Blanc d'Alice au Pays des Merveilles est-il toujours en retard ? Que fait-il en dehors de ses heures de service au palais de la Reine de Cœur ? Est-il marié ? A-t-il des enfants ? À travers le journal de Madame le Lapin Blanc, son épouse, vous allez pénétrer dans l'intimité de sa petite famille, faire connaissance avec sa progéniture et découvrir la face cachée d'un pays où l'on ne trouve pas que des merveilles... Un trésor de détails loufoques et de clins d’œil amusés au célèbre conte de Lewis Caroll : l'humour de Gilles Bachelet nous enchante une fois de plus !

Les champignons, c'est comme les gens. Certains sont délicieux, d'autres juste comestibles. Quelques-uns sont de vrais poisons.

Les champignons, c'est comme les gens. Certains sont délicieux, d'autres juste comestibles. Quelques-uns sont de vrais poisons.

Le célèbre Buffon avait un singe, et pas des moindres ! Car le singe à Buffon était loin d'avoir la distinction et le génie de son maître...  Un pied de nez impertinent et attendrissant aux bonnes manières.

Le célèbre Buffon avait un singe, et pas des moindres ! Car le singe à Buffon était loin d'avoir la distinction et le génie de son maître... Un pied de nez impertinent et attendrissant aux bonnes manières.

Formé à l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, Gilles Bachelet est découvert à l'occasion de la parution du Singe à Buffon, publié en 2002 au Seuil Jeunesse par Patrick Couratin. Il reçoit le prix Baobab en 2004 pour Mon chat le plus bête du monde, premier tome d'une série de 3 albums couronnés de succès. Paraissent également au Seuil Jeunesse Champignon Bonaparte en 2005 et Il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées en 2008.

Il enseigne l'illustration à l'Ecole supérieure d'art de Cambrai et vit à Paris.

Commenter cet article